Le 11 avril dernier, le P. Giuseppe Guerra, notre nouveau postulateur, a reçu le Père André Crozer, accompagné du F. Benoît Tremblay, du F. Rob Robertson et de M. Sylvain Brabant.

P. Giuseppe Guerra rencontre le Père André Crozier, Sylvain Brabant et le Frère Benoit Tremblay. (Photos du Frère Rob Robertson)

L’accueil du P. Guerra fut très chaleureux. Il nous a reçu au Collège de la Communauté de la Mission (Saint Vincent de Paul) où il réside.

Le P. Crozier lui a remis la « positio », document qui fut destiné aux cardinaux qui devaient se prononcer avant la déclaration de vénérabilité de notre fondateur, par le Pape François, en 2019.

D’emblée le P. Guerra a affirmé que le plus important du processus de la déclaration de sainteté a été réalisé. C’est fait! Il manque seulement un miracle et la décision ou recommandation du juge des causes pour les saints.

Le père Louis Querbes est vénérable! C’est la fin du processus avec les documents remis : la biographie critique et l’avis des historiens.

Plusieurs dossiers ont été évoqués à propos de miracles présumés, déjà présentés aux postulateurs précédents. Dans le cas de guérisons, il faut absolument obtenir l’avis des médecins soignants. Il est donc important de demander la « carte clinique ». Pour cela, il est nécessaire que les médecins acceptent de rencontrer une personne référente avec qui parler.

Leur opinion est strictement médicale et regarde la science. Ils peuvent conclure : « Je ne comprends pas » « c’est inexplicable » « cette guérison n’est pas naturelle ». Leur opinion n’est pas sur le miracle.

Il faut insister sur la réputation de sainteté. Avoir une preuve d’inexplicabilité.

Pour l’instant, la procédure pour les causes en général est peu évangélique, a expliqué le P. Guerra. Elle sera changée, mais dans combien de temps? Il dépend du Pape s’il veut faire une exception. C’est un processus disciplinaire et non doctrinal. L’aveugle que Jésus a guéri déclare : « Je ne sais pas s’il est saint, mais il m’a dit cela et j’ai vu ! J’étais guéri ! »

Le P. Crozier a invité le père Guerra à venir nous rencontrer à Ariccia lors du Chapitre, d’autant plus qu’une des questions au programme concerne la cause du père Querbes. Il est d’accord avec cette invitation.

En nous raccompagnant, le père Guerra nous a offert un temps convivial dans un bistrot du quartier. C’est un homme très accueillant, d’une grande simplicité, dynamique et enthousiaste!